gestes barrières

gestes barrières

21/11/2022

nouveauté : Le gros manioc

 

Le gros manioc conte populaire adapté par MP Huet
illustré par Irina Condé
coll. Conte à colorier. 22p.

ISBN 978-2-35045-164-0
prix : 30 000 GNF : 4.25 €

Adaptation d'une randonnée pour aprrendre à lire en s'amusant.

Baba trouve un petit morceau de bois. Il le met en terre et il en pousse un manioc qui grossit, grossit, grossit tant et tant qu'il est impossible de l'arracher.

Les dessins d'Irina Condé simples et bien détourés permettent aux enfants, dès la maternelle de développer leur motricité fine. 

Le texte construit en randonnée permet par la répétition de mieux intégrer la structure de la langue, et le vocabuaire. Les enfants de fin de CP doivent être capables de le lire et ils ont le bonheur de lire un conte tout seul.

14/11/2022

Saliou Bah : un auteur à l'honneur

 

Les éditions Ganndal viennent d’honorer un de leurs auteurs, Saliou Bah. Récipiendaire de la première édition du Prix Marie-Paule Huet de littérature de jeunesse lancé en 2022 par les éditions Ganndal, il a reçu un prix de un million de francs guinéens accompagné d’une attestation de reconnaissance de bons services rendus qui ne récompensent pas seulement la densité de son œuvre, une œuvre ne se mesure pas au nombre des titres publiés, mais sa richesse et sa diversité.

Saliou Bah est un écrivain de longue date. Passionné de cinéma il a d’abord été attiré par les scénarios de films. Puis il s’est essayé à la nouvelle dont certaines ont été publiées à la fin des années 90. 

Son parcours professionnel l’a amené dans les bibliothèques où il découvre la littérature de jeunesse qu’il n’avait jamais eu l’occasion de lire lorsqu’il était enfant. Les rares livres qu’il aurait pu lire à l’époque étaient deux recueils de contes guinéens. C’est donc à l’âge adulte comme il nous l’a confirmé qu’il a découvert la richesse de la littérature de jeunesse. Il l’a lue et analysée sur son lieu de travail et au cours de nombreuses formations. Il l’a pratiquée avec les enfants qui fréquentaient la bibliothèque et il a vu ce qu’ils aimaient et ce dont ils avaient besoin.

Père de famille attentif à ses enfants, il les observe dans leurs jeux, dans leurs réactions avec les copains du quartier, avec les frères et sœurs, avec les parents. Il nourrit ses histoires de ses expériences et de ses observations. Ce qu’il met en scène, ce ne sont pas des situations parfaites ou idéales, mais ce que vivent les enfants : leurs émotions, leurs contradictions, leurs peurs qui les amènent à se confronter à l’autre, que ce soit l’ami , les frères et sœurs ou les parents.

Ses histoires sont des petits flashs de vie : le chagrin de la séparation lorsque Papa s’absente (Le voyage de Papa), la peur d’un chien qu’il faut surmonter pour rendre visite à une petite amie à l’autre bout du quartier (Bobo a peur du chien), la frustration quand Maman ne cède pas à un caprice (Bobo et le cerf-volant). Des histoires courtes pour les petits mais qui créent un véritable univers dans lequel n’importe quel enfant peut se reconnaître et qui l’aident à mettre des mots sur des sentiments qui le dépassent. L’enfant peut ainsi comprendre que l’équilibre revient après des émotions intenses avec l’aide des parents ou des adultes. Et c’est le grand art de cet auteur de savoir donner leur place aux parents ou aux aînés dans la résolution des conflits d’ordre psychologique.

Lorsqu’il s’essaie aux romans pour les enfants du primaire, ce sont des romans courts à dessein. Mais avec des situations riches, pas de mots inutiles mais des actions qui entraînent le jeune lecteur dans la lecture. Lam notre petit bout d’homme de 7 ans, en but aux corrections maternelles, fugue. Si l’expérience ne dure guère plus de deux jours, elle est assez riche pour que la maman revoie son attitude vis à vis de son fils. Quant à Lam, grâce à une vieille mendiante, il va réfléchir et essayer de mieux se comporter. La situation dramatique trouve sa résolution et l’équilibre revient à la fin du livre. Lam l’enfant battu est un des livres qui a le plus de succès, sans doute parce que l’éducation des enfants n’exclut pas la violence. Elle est expliquée : la maman est trop jeune et inexpérimentée elle ne comprend pas son enfant et fonctionne sur de vieux adages qui ne sont plus opérationnels dans notre société en mutation. Mais ce que montre l’auteur avant tout, c’est que quelle que soit la situation on peut résoudre les conflits ou les difficultés.

Dans Penda la sorcière, Bah s’attaque aux préjugés qui ont vite fait de condamner les gens dès lors qu’on ne les comprend pas ou qu’ils soient un peu étranges ou étrangers. Mais là encore l’explication tombera et on comprendra.

Quand il s’adresse aux jeunes adultes ou aux grands adolescents, Bah nous entraîne dans son imaginaire. Il adore le fantastique que ce soit en littérature ou au cinéma. Et Bono Waylo, l’homme hyène relève de cet univers. Référence aux croyances anciennes ou véritable roman fantastique, peu importe, la vie tranquille d’un village est déséquilibrée par l’apparition de hyènes qui dévorent les troupeaux. On a tôt fait de comprendre que c’est un jeune du village qui est à l’origine de ces catastrophes. Mais comment lui rendre sa forme humaine et que va-t-on découvrir derrière cette métamorphose ?

On le voit, un imaginaire riche et sensible et une palette d’écriture assez vaste pour satisfaire un public large. C’est cette richesse et cette sensibilité, cette finesse dans l’analyse qui nous ont amenés à mettre en avant le talent de Saliou Bah en mettant tout en œuvre pendant cette année qui lui sera consacrée pour lui faire rencontrer le maximum de lecteurs.

Apprécié en Guinée, il est aussi reconnu à l'étranger : il a colaboré à la revue Planète Enfants et  ses livres sont de nos jours lus et exploités dans de nombreuses écoles primaires et bibliothèques publiques du Bénin, du Burkina Faso, de Guinée, du Mali, de Madagascar, du Niger, pour ne citer que ceux-là.

Nous souhaitons bon vent « littéraire » à Saliou Bah, et attendons avec impatience ses nouveaux projets.



31/10/2022

Nouveauté: le choix de Bono l'hyène et autres contes peuls / Saliou VII

 

Le choix de Bono l'hyène et autres contes peuls / Saliou VII
Ill ustrés par Acho N'da Getheme Anderson

contes bilingues français pular
82 p. 
collection Gannde Leydi Men

 Lancement dédicace le mardi 8 novembre à 15h au CCFG

10 contes qui sentent bon le terroir. On y retrouve Bono, l'hyène. qui se ridiculise à qui mieux mieux,  que ce soit à la mosquée ou à l'enterrement de sa mère, au point de vouloir se retirer du monde ! On croise un singe qui s'adonne à la culture, et un Marabout qui aime tant son chien qu'il lui lègue tous ses biens. Une lecture plaisante de contes sortis des sentiers battus.

Mamadou Mobubere Balde est né en 1984 à Tougué (Guinée) dans le Fouta profond. Titulaire d’une maîtrise de Droit public de l’université de Sonfonia, il est passionné d'écriture et cumule les prix : Lauréat du prix Jeune écrivain Guinéen en 2014 pour son récit la lettre du village, du concours sur les murs la poésie pour son sonnet la mer en 2014 et du Prix William Sassine en 2018 pour sa nouvelle la petite albinos. 
Attaché à la tradition orale transmise par sa Grand Mère il n’hésite pas non plus à créer des histoires à la manière des conteurs, renouvelant l’art du conte écrit.

Présenté en français et dans une des langues nationales (à lire dans le sens qu'on veut), cet ouvrage a été produit grâce au soutien du programme Tempo Traduction 2022 de l'Organisation Internationale de la Francophonie. Son objectif est de faire circuler dans la zone francophone des textes des littératures écrites dans les langues nationales.



16/10/2022

Nouveauté : Le Déclic / Sylla de Labaya

 


Le Déclic / Sylla de Labaya
illustration de couverture, Acho
88p; 11x18cm
Ganndal; novembre 2022
collection Gos&Gars
ISBN: 978-2-35045-141-1

La télévision peut parfois changer votre vie. Aïcha a vu une lycéenne gagner un concours d’épellation devant des garçons et la voilà qui se met à rêver d’en faire autant. Mais en sera-t-elle capable?

Pour gagner un concours d’épellation Aïcha doit être imbattable sur le vocabulaire et l’orthographe ! La première chose à faire est de trouver l’argent pour acheter « la collection » de livres qui lui permettront de se préparer. Comment y parvenir quand on est une jeune fille naïve et inexpérimentée sans devenir une proie facile ? 
Mais surtout comment acquérir l’estime de soi et se donner les armes pour sortir gagnante de ce défi ? Comment reconnaître les vrais amis et ne pas accorder sa confiance à n’importe qui ? Sylla de Labaya nous livre quelques secrets pour étayer notre réussite personnelle.

Issu d'un milieu modeste lui même mais appuyé par une famille qui croit dans les vertus de l'éducation, l'auteur nous livre une sorte de crédo sur l'estime de soi. Amoureux des lettres, il quitte sa fillière mathématique pour les sciences sociales afin de mieux embrasser la littérature. Il fréquente les ateliers d'écriture, s'essaie à tous les genres et joue avec les mots avec un bonheur évident. Ce roman pour ado  est son premier roman.

Comme tous les titres de la collection Gos&gars il est publié avec le soutien de la fondation UNICON (Palm Camayenne) dans le cadre de sa politique de promotion de la culture guinéenne.

Lancement/dédicace le mercredi 9 novembre à 15h au Palm-Camayenne
Déjà disponible en ligne dans la biblothèque Youscribe  et pour les très curieux un extrait ci-dessous!


06/10/2022

Forte pression sur le livre jeunesse dans les écoles


réimpression
de classiques
Que ce soit en Guinée ou dans les autres pays africains, les livres jeunesse font leur apparition dans les écoles de façon massive. Cet élan est dû en partie au projet Ressources éducatives, mais pas uniquement.

A côté du Ministère de l'Education qui a équipé près de 50 établissements scolaires dans ce cadre, une dizaine d'associations ont financé des dotations pour des écoles ou des bibliothèques. Les Editions Ganndal saluent ici ces partenaires de l'éducation de nos enfants : Adiflor et les enfants de l'Aïr ont équipé en livres numériques des écoles en Tunisie et des bibliothèques en Guinée, Lire autour du Monde et le COBIAC oeuvrent auprès des bibliothèques publiques de Guinée, l'AKGN Association Kankalabe Nancy, Lire sous le baobab, les Ecoles solidaires de Strasbourg et les Jeunes Guinéens de France

28/09/2022

Nouveauté : Le livre de Modou par Tiguidanke DIAKITE

                                        

 Le livre de Modou / Tiguidanke DIAKITE
illustré par Irina CONDE
16 p. couleur. 21x20 cm.
copyright 2022

40000GNF ; 5,50€
ISBN 978-2-35045-139-8

Modou est désepéré, il ne trouve plus son livre. Papa et Maman ne réussissent pas à le consoler jusqu'à ce qu'on découvre que ... Mais chut ! Nous n'en dirons pas plus ! 

Si vous avez des problèmes pour faire lire les enfants, faites comme le propose notre jeune auteure,

21/09/2022

Nouveauté : L'école, à quoi bon ? par Julianna Diallo

L'école, à quoi bon ? / Julianna DIALLO
illustré en couleur par Irina CONDE
collection La case à palabre
32p. 19x14cm

ISBN : 978-2-35045-137-4

Prix : 40 000gnf; 5,5 €

Amadou entend ses parents parler d’école. Ils ne sont pas d’accord. Maman veut l’inscrire, Papa pense qu’il sera plus utile en restant au village. Amadou cherche à comprendre ce qui est bon : aller à l’école ou

22/08/2022

Prix du Livre Guinéen par la Fondation Orange et Youscribe

 La littérature guinéenne à l'honneur et un auteur de Ganndal sélectionné parmi les dix finalistes :

Raymond Bamané  pour son roman Les lumières de Lampedusa . Découvrez-le et lisez le sur le site de la bibliothèque en ligne Youscribe
et votez 

#prix du livre guinéen #littrature africaine #

20/06/2022

Tierno Monenembo : Qu'est-il arrivé à Yârie Yansané ?

Qu'est-il arrivé à Yârie Yansané ? par Tierno Monenembo
Ganndal 2022
19,5x11 cm ; 68 p.
ISBN 978-2-35045-129-9
prix 70 000 gnf ; 6,5€

Thierno Monenembo nous gâte avec cette pièce de théâtre. Créée pour et par Aminata Touré en septembre 2019 au Centre Culturel Franco Guinéen de Conakry.

 L'auteur expliquait son projet ainsi : « c’est un peu l’itinéraire balisé de la femme guinéenne, violée à 10 ans, mariage forcé à 13 ans, un enfant à 14 ans, elle jette son enfant par la fenêtre parce qu’elle considère qu’elle ne se sent pas concernée [...] c’est

18/06/2022

un an de Ressources Educatives en Guinée


 La fin de l'année scolaire approche, les Ressources Educatives ont achevé leur première phase de travaux. Sans être à l'heure des bilans, on peut déjà jeter un regard sur tout ce qui a été fait pour que les enfants accèdent aux livres pour la jeunesse sur des actions dont Ganndal était partenaire

Si on se place aux niveau des enfants, des livres sont arrivés dans les écoles : Phénix International a organisé un concours de lecture "Je conte" qui a touché 10 000 enfants. il fallait les voir lire avec énormément d'expressivité ou raconter leur texte avec la maestria de futurs conteurs ! les auteurs Guinéens comme Pellel Diallo étaient fiers de voir leurs textes lus et appréciés des enfants.

A l'initiative de l'IRE, 30 écoles ont reçu chacune deux biblio-malles : 1/4 des écoles publiques de Conakry bénéficient désormais de cet outil. ce sont 200 livres à disposition de chaque classe par le jeu de la rotation de la malle dans l'école.

Faut-il encore utiliser ces livres ! Les enseignants et les cadres de l'éducation ont été les bénéficiaires de plusieurs formations. Découvrir ce qu'est la littérature de jeunesse, s'initier à quelques types d'animations pour utiliser albums et romans en classes. D'autres formations proposées pendant le dernier Salon international du livre jeunesse de Conakry avec Julien Ledoux, poursuivies par l'INRAP ont mis au point des outils pédagogiques. Les enseignants devraient bientôt avoir des fiches pratiques pour analyser et développer des activités permettant à leurs élèves de mieux comprendre les livres. 

De nombreuses initiatives convergent et on commence à parler aussi de plateformes d'échanges de données et d'outils pédagogiques en ligne, de mutualisation du travail. Le livre n'est plus un étranger à l'école.

Les bibliothèques aussi ont bénéficié du projet. Elles sont un élément clef de l'accès à la lecture. 15 bibliothèques scolaires ont été réactivées et autant dans le réseau de lecture publique. Formations, nouveaux livres, accès aux livres numériques. une nouvelle dynamique s'installe aussi à l'intérieur du pays.

Pour alimenter cette chaîne les auteurs sont le maillon primordial. Plusieurs formations à l'écriture et à l'illustration devraient déboucher sur des publications. Les éditeurs sont à l'affût !

Ainsi, de l'auteur au lecteur, toute la chaîne du livre s'active avec déjà de beaux résultats. la deuxième phase commence en octobre prochain, nous ne doutons pas qu'elle sera aussi productive.

Les Ressources Educatives sont un programme initié par l'UNESCO, l'Institut Français sur financement AFD. mis en oeuvre dans 13 pays de la sous région. En partenariat pour la Guinée avec les Ministères de la Culture et de l'Education, les associations professionnelles et les acteurs de la chaîne du livre.