gestes barrières

gestes barrières

14/04/2021

nouveauté : Les lumières de Lampedusa par Raymond BAMANE

 Les lumières de Lampedusa / Raymond BAMANE
Ganndal, 2021.-124p, 11x18cm, 
ISBN : 978-2-35045-117-6
50000gnf
sortie 24 avril 2021 
roman d'aventure, roman de société

Le chantier, la misère, les copains, un avenir sans perspective, la lassitude... Et si ? Oui, si on tentait l’aventure. Tahoui s’y risque.

Les lumières de Lampedusa renferme le rêve de milliers de jeunes. Premier îlot en terre européenne où viennent s’échouer les canots de fortune. Premier passage vers la terre promise.
Mais quelles promesses seront tenues ? Faut il croupir dans la misère et y mourir ? Faut-il partir au risque de sa vie ? Les lumières de Lampedusa analyse les raisons de ces départs vers l’Europe à travers la vie de Tahoui, un jeune comme on en rencontre beaucoup en Afrique. La précarité l’amène à tenter l’aventure dans un pays voisin, puis le rêve de l’Europe prend forme et l’aventure sans garde-fou commence. Aventure qui une fois entamée ne peut aller que jusqu’à son terme, Paris. Entre amertume et lucidité le héros se cherche et finit par trouver sa voie. 
L’aventure a toujours fait partie de l’éducation. On partait autrefois, comme le héros des contes. On voyageait, on faisait le tour des pays voisins et on revenait plein d’expérience au village, prêt a assumer ses responsabilités d’homme. L’aventure n’a plus de limites aujourd’hui. On va jusqu’au bout du monde, jusqu’au bout de ses rêves au risque de vivre le cauchemar.

Né en 1993 à Conakry, Raymond Bamane a fait des études en sciences politiques à l’Université de Nongo. Sensibilisé aux relations internationales, il est à l’écoute des jeunes qui tentent « l’aventure ».
Témoins de leurs conditions de vie, il entend leurs rêves avant le départ, au retour il reçoit les déconvenues. 
Bamane fait une analyse sans concession de la situation dans la quelle s’étiole la jeunesse africaine ballottée entre corruption et égoïsme international. Un roman fort. Son héros n’a rien d’exceptionnel mais en lui se reconnaîtront des milliers de jeunes.

La préface de Nadine Barry renvoie les pays développés à leur responsabilité dans ce désastre humain.
Présentation du roman par l'auteur le samedi 24 avril à 11h au Palais du peuple. Stand GANNDAL dans le cadre des 72h du livre

Aucun commentaire:

Publier un commentaire