11/09/2018

Quand Thierno Monenembo lit Mabéty Soumah

Thierno Monenembo
Quand un écrivain tel que Monenembo se penche sur un de nos romans, on retient son souffle ...
Et vous imaginez la joie quand on reçoit une analyse qui souligne non seulement les qualités intrinsèques du roman mais qui comprend si bien nos objectifs, ceux de l'auteur en écrivant son livre, ceux de l'éditeur en le publiant. Concourir à l'éducation des jeunes à travers la lecture sans craindre d'aborder les sujets tabous qui les préoccupent  !
 [...]"C’est après avoir lu Mabéty Soumah que je me suis rendu compte que le roman africain n’avait que rarement abordé les problèmes liés à la puberté. Période charnière pourtant surtout pour les jeunes filles ! Brutalement, l’enfant subit un bombardement hormonal qui transforme de fond en comble aussi bien son physique, que son mental, cela pouvant aller parfois jusqu’au déséquilibre psychique. C’est une période très difficile où l’on a besoin d’être entouré, compris et orienté. Nos ancêtres par le biais de l’initiation savaient très bien entourer un enfant, le comprendre et l’orienter. Mais nos sociétés d’aujourd’hui déglinguées de la base au sommet, sont impuissantes devant cette situation-là aussi comme elles le sont devant toutes les autres. [...] 
Et c’est là tout le tour de main de ce roman ! Construit avec les matériaux classiques du conte, il s’appuie sur les vertus pédagogiques du conte pour trouver une issue heureuse à son personnage sans tomber dans les travers qui surgissent dès que l’on parle de sexe : la grossièreté, la vulgarité, la provocation.  [...] 
On est 2018 ! Plus rien n’est tabou. Nous devons aborder tous les sujets même les plus gênants. Et je vous assure que le collège et la famille sont les meilleurs endroits au monde pour parler de sexe.
Merci, Mabéty Soumah pour ce beau livre, aussi bien éducatif que divertissant !"Tierno MONENEMBO pour JMI  (JMI Copyright © JustinMorel.info)