30/11/2015

Maimouna Koné à Conakry

Après avoir rencontré les élèves de plusieurs lycées de Conakry (Sainte Marie, La Pépinière BIKAZ, Chateaubriand, Hadja Habibatou Tounkara) Maimouna Koné a terminé son périple avec le Club littéraire du CCFG.
Quand peut-on dire qu'un roman est réussi? quand il captive l'attention des lecteurs? quand il suscite des questions intelligentes? quand il peut être récupéré aussi bien par le professeur de français qui attirera l'attention sur l'oxymore du titre (un élève nous a tous sidérés en reconnaissant la figure de style) et tout ce qu'il révélait sur l'histoire, ou par le professeur de philo qui  montre à quel point le sujet rejoint le thème de son cours sur le fondement de la société. Ou quand un chef d'établissement encourage tous les élèves à acheter le livre qui parle d'un sujet si proche de leur vie. Alors le livre de Maimouna Koné est un vrai chef d'oeuvre !!!
Maimouna a séduit les jeunes et les moins jeunes en parlant  de  "Gos&Gars", cette collection dont l'ambition est de donner le goût de la lecture aux adolescents, mais pas seulement. A travers les thèmes de la collection, il s'agit aussi de parler des problèmes auxquels peuvent être confrontés certain ados. Comme le soulignait le prof de philo : ce livre est essentiel pour mon cours parce qu'il montre à quel point l'amour est important dans l'équilibre de la famille, première cellule sociale.  Telle autre a souligné que contrairement à ce qu'on pense souvent en Guinée, où l'on considère l'argent comme essentiel au bonheur, ce livre montrait que l'amour des parents était primordial. D'autres enfin on rappelé que si les jeunes pouvaient se reconnaître ou se rêver à travers les personnage du livre, les parents devraient bien lire ces livres, eux  aussi, pour mieux comprendre leurs enfants.
Il n'y a pas que l'amour des parents dans ce livre, on voit aussi l'importance de l'amitié et les premiers frémissements de l'amour....
Mais au delà du contenu tout le monde a voulu savoir les secrets de Maimouna.
- Est ce un roman autobiographique?
- Où puisez vous votre imagination?
- Combien de temps avez vous mis pour écrire ce livre?
 et inlassablement Maimouna a répondu
- Elle puise ses idées dans sa vie, dans l'observation du monde qui l'entoure mais non, ce n'est pas un roman autobiographique.
- Non, elle n'a pas de difficultés à trouver des idées et agencer ses histoires, "J'ai la plume facile" et j'écris depuis la 6°. Le cours de français que je préférais était celui où le professeur nous donnait un texte qu'il fallait compléter. Là je laissais partir mon imagination, et j'écrivais, j'écrivais, j'écrivais"... ou encore, "Quand on écrit, il faut savoir se mettre dans la peau des personnages. j'observe beaucoup les adolescents...." même si l'histoire est totalement inventée, elle doit paraître vraie. je suis sure qu'il y a une Sarah quelque part dans le monde qui vit cette histoire"
- Pour écrire ce livre la construction de l'histoire a été très rapide, peut être 2 semaines, mais après pour fignoler, pour que ce soit parfait il a fallu du temps. La résidence d'écriture avec Kidi Bebey et Marie Paule nous a beaucoup aidés. Le site était merveilleux et la beauté du cadre m'inspirait.  Là bas c'était facile, on était choyés. Mais après quand il a fallu développer nos scénario, c'est là qu'a commencé le vrai travail. Pour moi, il a fallu 2 ans pour passer du manuscrit au texte définitif prêt à être édité.
J'ai toujours écrit facilement, mais la résidence a donné un sens à mon écriture".
Quel plus beau cadeau pouvait-elle nous faire?

29/11/2015

Lancement réussi au Palm Camayenne





les amis étaient présents au Palm Camayenne pour le lancement du
livre de Maimouna Koné "Sous les fleurs, des larmes" dans la collection Gos&Gars.
Un lancement réussi. Léonardo Vaquero, Directeur du Palm Camayenne, a expliqué sa politique de mécénat qu'il aimerait voir se développer avec d'autres opérateurs économiques. Pour lui il est naturel d'aider ce qui concourt à l'éducation des jeunes. Les éditions Ganndal ont expliqué leur politique éditoriale en direction des lycéens avec la collection Gos&Gars. Une collection de romans courts et à la langue accessible, dans lesquels les jeunes peuvent se reconnaître.  Maimouna Koné a parlé de son expérience d'auteur, de sa résidence d'écriture avec Kidi Bebey, de ses contacts avec les jeunes pour nourrir sa plume. Koleya a su nous faire partager les qualités littéraires du roman "Sous les fleurs, des larmes" par ses lectures.

24/11/2015

Report du SAELLA

En raison des événements tragiques qui ont endeuillé le Mali,  le Salon de l'Écrit et du Livre en Langues Africaines (SAELLA) est reporté. Il se déroulera du 20 au 23 janvier 2016.  

18/11/2015

Sous les fleurs, des larmes


Nouvelle venue parmi les auteurs jeunesse Maimouna Koné  sort son premier roman pour adolescents dans la collection Gos&Gars. Originaire de Cote d'Ivoire, elle est venu faire ses études de pharmacie en Guinée.

Passionnée par la lecture et l'écriture, elle écrit depuis des années, des histoires qui débordent d'imagination. 
un jour elle franchit la porte de la maison d'édition et c'est le début d'une aventure. 
Du talent elle en a. Mais le talent ça se travaille. Ecrire pour se faire plaisir est une chose, écrire pour un public aussi exigeant que des ados en est une autre. Curieuse d'apprendre, elle participe à une résidence d'écriture avec Kidi Bebey. et voilà : 
Sous les fleurs, des larmes.
Sarah a tout, sauf l'amour de ses parents. Célestin, son copain de lycée, la soutient quand elle craque. Sa vie file ainsi entre amitié et frustration, jusqu'au jour où Celest' quitte la région. Carole sa cousine va-t-elle la tirer d'affaire avec sa bande de fêtards ? La nuit du réveillon sera décisive!


Récit touchant d'une adolescente qui se cherche et se découvre. Fragile comme une enfant mûrie trop vite, entêtée ou généreuse, Sarah avance ou recule au gré des rencontres ou des frustrations. A la fin de son parcours initiatique, elle sort grandie et pleine d'espoir. Maimouna Koné signe là un premier roman sensible et poétique.

"Cette histoire de "pauvre petite fille riche" est racontée avec habileté et intéressera certainement les adolescents auxquels elle est destinée." AG, lectrice

17/11/2015

L'édition en Langues nationales


Ganndal  participe au Salon de l'Ecrit et du Livre en Langues Africaines (SAELLA)
à Bamako (Mali) du 3 au 6 décembre 2015.

Aliou Sow se fera le porte parole des éditeurs guinéens dans ce domaine

et présentera sur le stand de la Guinée les publications en N'ko, en Pular en Malinké ou en Soussou éditées chez les éditeurs ou par les associations.

Un chantier délicat qui fait couler beaucoup d'encre et de salive au  sein des directions et au fil des colloques.

Pourtant, le jour où les auteurs s'exprimeront par écrit dans leur langue maternelle, un grand pas sera fait dans la création littéraire.

16/11/2015

premier défi gagné !


Premier défi gagné grâce à vous tous qui avez soutenu ce projet de financement solidaire en souscrivant ou en partageant l'information avec vos amis, vos collègues, vos parents! Merci! un immense merci à tous!
Nous allons pouvoir lancer le défi lecture des enfants en janvier comme prévu, dans 8 écoles de Kaloum.
affaire à suivre...

13/11/2015

Plus que 72 heures !

N'oubliez pas, plus que 72 heures pour participer au financement solidaire du défi lecture des enfants sur Ulule
Un jeu fait pour donner le goût de lire !


10/11/2015

Conakry-Accueil joue la carte de la lecture



Bonheur et complicité entre la Présidente de Conakry Accueil et  la représentante des éditions Ganndal après la remise d'un chèque destiné à compléter le financement solidaire lancé  par Lire autour du monde pour réaliser un nouveau défi lecture avec les enfants.

03/11/2015

Hakim Bah au festival Paroles Indigo

Nous recevons ce petit message de Hakim Bah, notre auteur invité  au festival Paroles Indigo organisé par L'Oiseau Indigo Diffusion

"Je suis rentré hier soir de Arles. 
(...) 
Vendredi 30: A l'issue de la cérémonie d'ouverture, j'ai participé à un débat sur le mouvement hip-hop en Afrique.
Samedi 31 : J'ai fait une lecture de "Et il s'effondra.." [Tachetures] avec une comédienne au café Autrement devant un curieux petit public. 
Le festival s'est clôturé par une journée de travail entre professionnels, pour une meilleure circulation du livre.
Ce fut un beau moment de partage et de rencontre..."

Nous nous réjouissons que de tels moments existent. Hakim était en Arles avec Kidi Bebey qui a accompagné les jeunes auteurs à Kendoumayah.

27/10/2015

Tristesse

Nous avons appris avec tristesse le décès de notre ami et auteur Gongaah Georges Mina MAMY. Il avait consacré sa vie à la nature à travers sa carrière à l'Office des Eaux et Forêts et dans ses recherches personnelles une fois parti à la retraite. Pour les éditions Ganndal il avait écrit un documentaire technique sur la production du sel en Guinée : "Dantèma". Il avait un don aigu de l'observation qu'il
partageait avec précision dans ses textes tout autant que dans ses montages didactiques sur la protection de l'environnement.
Il avait participé à plusieurs formations d'auteurs, et chacun appréciait son sens de l'humour et son sérieux.
Nous présentons nos condoléances à sa famille et à ses proches. Que la terre qu'il aimait tant lui soit
légère!


21/10/2015

Sur les murs... la poésie : Le Mot de Théophile Fassa Mano



Courez au CCFG récupérer le dernier numéro de KM3 (septembre-octobre) pour lire 
Le Mot de Théophile Fassa Mano, 1° prix  du concours de poésie 2015 dans la catégorie libre.
nous clôturons avec lui notre année poétique.

10/10/2015

Bientôt la rentrée et de nouveaux projets en partenariat

Elisabeth Degon
Elisabeth Degon dont tout le monde se souvient du travail au Projet Aide au Livre et à la Bibliothèque Franco Guinéenne a conservé son attachement pour la Guinée et son amour de la lecture. Elle est persuadée que pour gagner la bataille du livre, il faut commencer avec les enfants. Mais en jouant, c'est tellement plus amusant !

Elle était à Conakry en juin 2015 pour la finale du défi lecture, et quand elle a vu l'enthousiasme des enfants pour les livres qu'ils avaient lus, elle a proposé de soutenir un nouveau défi avec son association "Lire autour du Monde " en partenariat avec Ganndal.
Comment ?  en lançant le financement de l'opération sur Internet.

17/09/2015

aux amateurs de livres pour la jeunesse

Pour tous ceux qui s'intéressent à la littérature africaine pour la jeunesse mais qui ont du mal à savoir ce qui sort et ne savent pas où trouver les livres, allez jeter un coup d'oeil sur la revue en ligne Takam Tikou.dans le dernier numéro, vous trouverez une critique de Tachetures d'Hakim Bah

23/08/2015

Défi-lecture, et si on remettait ça l'an prochain?


diaporama  Pourquoi, comment, où, quand, avec qui ? tout  savoir sur le défi lecture
C'est bon les vacances... mais, si on préparait la rentrée? un défi lecture a animé la dernière  année scolaire. 300 enfants ont participé à ce grand jeu du livre qui a duré  4 mois. un jeu qui fait lire et qui fait rire !  un jeu éducatif complet qui fait appel à l'intelligence, à la mémoire, à l'esprit d'équipe,
 et si on recommençait avec de nouvelles classes ? Vous êtes intéressé, manifestez vous auprès des éditions Ganndal 

11/08/2015

"Juste un espoir" d'Alseny Baldé, dernière publication poétique de la saison

Juste un Espoir
D'une joie je sème ces graines dans l'espoir d'avoir des fleurs
Des mots sur une feuille vierge pour que surgisse une lueur
Mais c'est main dans la main que nous pouvons combattre cette terreur
Oui main dans la main que nous pouvons vaincre cette peur
Combien de temps pour construire une vie ?
Alors que pour la détruire il suffit de peu
Combien de temps allons-nous fermer les yeux ?
Combien de temps nous reste-t-il encore avant de rejoindre les cieux ?
Non, Non et Non Il est plus que temps d'agir
Suivons les pas qui nous mènerons à la survie
Suivons les gestes simples qui sauverons nos vies
Qui sauverons nos enfants, qui sauverons nos mères, qui sauverons nos Peres
Oui qui sauverons nos Familles
Suivons les gestes simples pour préserver notre existence
Propreté et Méfiance
Information et vigilance
Peuple de Guinée, Peuple d'Afrique et Peuple du Monde
Que chacun se lève contre ces maux
Que chacun se lève contre ce fléau
Que chacun s'engage à porter ce drapeau
Que chacun porte cet espoir très haut
Et ensemble nous vaincrons Ebola


Alseny Baldé obtient les encouragements du Jury pour son poème "Juste un espoir"
Né le 06 Mars 1991 à Conakry, il obtient son baccalauréat en 2009, s'oriente vers l'Institut Supérieur des Arts de Guinée (ISAG) à Dubreka où il suit des cours en Cinéma Audio Visuel (Montage Audio Visuel). Il poursuit sa formation en Administration des Affaires pour se spécialiser en Marketing et Commerce International. Il obtient sa licence en 2012.
tel : 620 98 94 98 / 662 93 96 09 

03/08/2015

La paix d'Ibrahima Bangoura

LA PAIX

La vie est si douce avec la paix, l'amitié et la gaieté

Pas de mensonges, pas de violences, pas de guerres
Je rêve du jour où nous serons unis avec une même idée
Du jour où toutes les rancunes n'auront plus raison d'exister.
Et le ciel nous bénira en laissant tomber de l’or, du pain à partager

Puis notre pays fleurira unissant toutes ces régions

On enterrera les maux,
Et les rosiers refleuriront.
On entendra chanter le vent, le cœur en paix,

En oubliant le bruit des paroles d'hier.

Les enfants formeront une ronde

Autour des quartiers, ils vont danser.

En sachant bien qu'aucune bombe
Ne viendra pour les mutiler.
Ils chanteront l'hymne à la joie,

L'hymne en chœur, l'hymne à l'Amour.

Et le seul drapeau qui flottera
Sera l'emblème d'une union solide et transcendantale.

La guerre, foyer sans maître, maître sans foyer.

La guerre, époux sans femme, femme sans époux. 
La guerre, enfant sans père, père sans enfant. 
La guerre, corps sans membres, membres sans corps.
A la guerre nous disons «NON! »
Et la paix entrera,
Elle entrera par effraction,
Par effroi du tonnerre ou par simple passade
Elle se tiendra debout au milieu de la foule

Et on lira des pleurs et de la joie sur tous les visages.


"Je suis né en 1986 à Conakry et je suis Ingénieur d'Etat en Informatique à ETI,SA

J'ai fréquenté le Collège et Lycée Sainte Marie de Dixinn, Lauréat puis Boursier au Royaume du Maroc.

J'ai obtenu en 2014 le deuxième prix de la première édition du concours "Sur les Murs, la Poésie" avec mon poème "Ressusciter l'union" et le troisième prix de la deuxième édition en 2015 avec mon poème intitulé "La Paix"

24/07/2015

Conakry désignée Capitale mondiale du livre pour 2017

Pause-livre au milieu d'un match de foot
dans un quartier de Conakry
Conakry est désignée Capitale mondiale du livre par l'UNESCO pour l'année 2017.

Ebola de Joseph Siba Dopavogui

Maléfique épidémie qui a perturbé la quiétude de mon Peuple ;
Virus maudit qui a endeuillé ma Nation,
Pourquoi as-tu fait de nous tes cibles ?
Pendant que nous nous évertuons à relever notre économie,
Tu t’ériges comme une barrière sur nos chemins.

Ebola, toi dont la présence nous a fermé des portes ;
Ton irruption a expulsé de chez nous les investisseurs,
Mettant en veilleuse tous nos secteurs d’activités.
Nos élèves et enseignants ont dû payer le prix de ton envolée,
Par ta faute, le peuple précurseur du panafricanisme est stigmatisé.

Ebola des rumeurs et de l’opportunisme des menteurs,
Ebola de la désinformation et des préjugés enchanteurs,
Ebola de la psychose et de toutes les violences,
Ebola de la méconnaissance de soi et des réticences,
Tu nous as poussés à nous renier sans insouciance.

Virus transmissible par le moindre contact,
Tu contraints tes victimes à voyager pour conquérir d’autres cibles;
Et tes sujets malades ou décédés deviennent plus contagieux.
Tu fais de chacune de tes victimes un intouchable par les siens,
Et souvent ceux guéris trouvent du mal à renouer les liens.

Pour briser ta chaine de transmission, nous avons opté pour la sensibilisation ;
Pour arrêter ta propagation, tes contacts seront déclarés et suivis ;
Pour protéger nos familles et nos lieux de travail, le lavage des mains est une obligation ;
Pour sauver nos proches malades, nous préférons les centres de traitement ;
Pour accélérer ton départ, la Croix Rouge seule doit transporter ou enterrer tes victimes.

Ebola, maintenant que ton lourd bilan humain pèse sur nos épaules ;
Renforcer nos structures de santé, devient le seul moyen pour remercier nos bienfaiteurs,
Pour qu’à jamais, tu ne retrouves refuge sous nos toits.



Joseph Siba DOPAVOGUI est Ingénieur Géologue, en service à l’Office National des Géo-services, Ministère des Mines et de la Géologie. 

Il obtient le 3° prix dans la catégorie Ebola du concours de Poésie sur les murs 
Il habite à Conakry et vous pouvez le contacter


(+224) 664 437 402/623 643 490

16/07/2015

le gône de la Guinée de Faya Yombouno

le Gone de la Guinée
Je suis gone de la Guinée
Je suis fier d’endosser le sceau guinéen
Je suis heureux d’être descendant de la Guinée
Je suis très content d’avoir grandi sous le toit guinéen
Je suis si heureux qu’audacieux d’être fils loyal de la Guinée
Je suis descendant inlassable et défenseur des couleurs guinéennes
Je suis le poupon à la voix suave cantonnant les gloires des bisaïeux de la Guinée
Je suis le griot chantant les douleurs parsemées par des nouveaux dirigeants de ma terre

Terre construite par le martyrologe
Terre inondée d’huile rouge aspergée par des aïeux
Terre aux multiples marmots marchant aveuglement sur le chemin de la camarde
Terre où germent Soussou, Malinké, Peulh, Djankanké, Kissi… constituants d’une ruche
Terre où la sororité, la solidarité, l’union, la fraternité, rythmaient autrefois au rythme du peuple

Je toise ton beau visage inondé de larmes
Je scrute les  profondeurs de la haine qui effrite tes loupiots
Je chante et pleure tes  multiples souffrances mirifiques venues de
Je ne sais où, de l’ethnocentrisme, de la politisation ou de du régionalisme

Ô ma Guinée ! Scandale géologique
Ait pitié de tes géniteurs non pas encore vêlées
Ait pitié de tes mômes qui meurent de faim sur un sol fertile
Ait pitié de tes mioches ignorants qui tombent sous la rapière de la politisation

Ma terre hospitalière
A toi ma liberté
A toi ma jouissance
A toi ma paix perpétuelle
A toi mon  glorieux destin

Je t’aime ma Guinée, et je t’aimerai encore pour toujours.



Né le 05 octobre 1988 à Gueckédou, près de la République de Sierra Léone, dans une famille paysanne. Faya YOMBOUNO connaît une enfance traditionnelle, à base d’éducation communautaire. Après ses études primaires et secondaires à Gueckédou et Kissidougou, il poursuit ses études supérieures à Conakry (Université Général Lansana Conté de Sonfonia-U.G.L.C.S).
Licencié ÈR ART LETTRES MODERNES, le 21 décembre 2012.

Faya Yombouno obtient le 2° prix dans la catégorie libre du concours "Poésie sur les murs".
yombounofa88@gmail.com
620 84 57 38 / 656 45 13 24

08/07/2015

L'humeur noire de Teddy Pinaud

L’HUMEUR NOIRE

Sous un soleil brûlant
D’une Afrique en chaleur
Meurent des milliers de gens
Seuls et dans la douleur.

Les hommes et femmes pleins de courage
Pour trouver la force de lutter
Préfèrent s’en remettre à leurs Sages
Puisqu’il s’agit de fatalité.

Malgré la saison sèche
Sur ces terres latérites
Les larmes coulent en flèche
Touchant familles et rites.

Les hommes et femmes pleins d’ignorance
Sans relâche et impuissants prient
Pour leur pays en déliquescence
Qu’ils soient Soussous, Peuls ou d’autres ethnies.

Dans cette lourde atmosphère
Sanglante à l’humeur noire
La Guinée toute entière
Se lève et garde espoir !

De ces hommes et femmes pleins d’angoisse
Certains d’entre eux franchissent le pas
D’autres encore ferment les yeux hélas
Face à cette fièvre Ebola !



Né en 1980 à Brive-La-Gaillarde en France. Teddy Pinaud a publié certains de ses poèmes dans des revues telles que "Expressions" ou encore "Fleurs sauvages" en France et remporté une 2ème mention au concours de poésie à Montmorillon en 2004 avant de publier un recueil "Mes élucubrations et chansons diverses" aux Editions Amalthée en 2005. 
il obtient le 2° prix dans la catégorie Ebola

01/07/2015

"J'en ai marre" de Mamadou Lamine DIALLO

Slam : J’en ai marre !

Je me demande pourquoi tu n’arrêtes pas de me suivre
Parfois j’ai le désir d’aller loin de chez moi pour y vivre
Tu sors de n’importe où pour semer la panique
Pour rendre la vie des mortels si critique
Tu n’as carrément nulle honte quand tu embrouilles les gens
On dirait que tu les guettes comme un vil sergent
Avec une insolence cynique et avec ton allure traitresse.
Tandis que tout le monde cherche à te combattre sans cesse
Toi, tu cherches toujours à te propager avec prouesse
Et moi qui te hais sans réserve, je ressens l’envie furieuse de te jeter un sortilège
Qui va te consumer complètement et t’anéantir à cause de ton œuvre sacrilège
Afin qu’elle soit rendue vaine et que le monde échappe à tes crimes.
Par ta faute nous avons vu en effet avec amertume tant de victimes !
Que tu n’as nullement ménagé et envers qui tu as agi sans aucune estime.
Combien de familles as-tu endeuillées précipitamment et sournoisement sans considération ?
Regarde comment ça ne te dit rien tout ce mal que tu as causé dans cette ambiance de perdition
Et tu continues à nous marcher dessus avec banalité
Et malgré nos cris, nos pleurs et nos larmes, tu veux jouer au héros
Alors que nous ne te considérons que comme un zéro
Parce que désormais nous allons vraiment te réduire en zéro pointé
Un zéro qui ne sera plus aux yeux de tous qu’une tristesse révolue
Désormais, tu ne seras plus qu’une réminiscence à jamais dissolue
Car le combat que tu as tant mené ne sera à tout jamais pour toi qu’une souffrance
Oui ! Nous sommes désormais prêts à t’affronter sans concession
A te vaincre, que dis-je, à te laminer sans compassion
Tu es donc prévenue discourtoise fièvre Ebola !
Nous sommes maintenant les boucliers définitifs du holà :
Parce que nous en avons à tout jamais marre de toi.




Mamadou Lamine DIALLO obtient le premier prix de poésie pour J'en ai marre dans la catégorie "Ebola"
lamsrevo@gmail.com
622 06 77 23 / 662 71 04 79

30/06/2015

le blog de Théophile

Théophile Fassa Mano vient d'ouvrir un blog consacré au slam. J'Art-Icule
N'hésitez pas à la visiter, il vous attend

25/06/2015

Le Mot de Théophile Fassa Mano

Slam : Le mot
Il a parcouru la terre depuis des temps anciens,
Sa vitesse a valu trois fois celle des siens ;
Gravé sur des pierres d'alors, du bois, des papyrus,
Il s'est multiplié pour passer du latin au russe.
Son extinction à l'extincteur le plus puissant demeure impossible ;
Il vous a de toute évidence à l'instant en visuel comme cible.
Il s'apprend, prend des formes, orne la parole, rôle principal, la communication
Nul n'ignore les réactions de ses actions.
La bouche du poète l'harmonise le moule,
De la bouche du slameur il s'écoule et roule ;
Quand il est placé l'un après l'autre il panse les maux,
Plus rien ne l'arrête, il est ''LE MOT''.
Je trouve des mots je les créer
Je sème mes mots dans les prés
Mes mots extériorisent mes envies
C'est grâce à eux que je me sens en vie.
Mes mots je les écrits à tue tête
J'en ai trop si tu veux je te les prête
Je saisi la moindre opportunité
Pour mener à bon port mon unité.
Mes mots te réjouissent tant
T'oublie qu'il passe, le temps.
Mes mots je les veux triste fâcheux joyeux mélancoliques,
Je te donne tous les goûts même alcooliques.
Ça ne tient qu'à moi de me les jouer
Entre l'espace et le temps noués.
Lorsque tes mots te déciment
Les miens je les rimes.




Théophile Fassa Mano est né à Kissidougou en 1995. Il a eu son bac en sciences expérimentales en 2014 et a obtenu le premier prix Ahmed Tidjani Cissé en thème libre. Il est passionné de slam, de mots, de lecture. Vous en saurez plus sur ses projets dans quelques jours. Ayez l'oeil!
manotheophilusfassa@yahoo.fr
664 38 06 36


Poésie sur les murs

Chaque semaine, vous trouverez sur le blog les poèmes primés lors du concours 2015 "Poésie sur les murs"
rappel du palmarès :
catégorie libre:
1° prix décerné à Théophile Fassa MANO pour  "Le mot"
2° prix décerné à Faya YOMBOUNO pour  "Le gone de la Guinée"
3° prix décerné à Ibrahima BANGOURA pour "La paix"

catégorie Ebola
1° prix décerné à Mamadou Lamine DIALLO pour "J'en ai marre"
2° prix décerné à Teddy PINAUD pour "L'humeur noire"
3° prix décerné à Joseph Siba DOPAVOGUI pour "Ebola"

Encouragements  à Alseny BALDE pour "Juste un espoir"

04/06/2015

Défi-lecture : la victoire du livre


Après un match acharné, après les prolongations, le jury a déclaré gagnantes ex æquo les classes de 5° Année de Koumandian Keita 1 et Sophiapole, c'était le triomphe de la lecture !

27/05/2015

Finale du défi lecture

Défi lecture dans les écoles Nous en sommes à la phase finale, ne ratez pas les rencontres du 2 juin

Les prix seront remis aux gagnants à l'issue de la finale  à partir de 13h30.
120 exemplaires des 5 titres en compétition ont été distribués aux écoles.
 

de nombreux livres à gagner pour la bibliothèque de la classe ou de l'école
projet soutenu par l'Institut Français de Guinée

Merci à la Compagnie des eaux minérales de Guinée 
et à la Brasserie des Arts 
qui soutiendront le moral des participants  !

18/05/2015

"Victimes 2 l'amour" un succès dans les lycées

Fan en délire !
Blue Zone, Chateaubriand, Sainte Marie... Abraham Sidibé sait émouvoir les lycéens avec son roman "Victimes 2 l'amour". L'amour est certes essentiel pour les adolescents, mais on peut gager que le succès tient à la sincérité de l'auteur, qui ne triche ni avec ses personnages ni avec ses lecteurs, et ça, les jeunes savent  l'apprécier.
Fans sous contrôle !

12/05/2015

découvrez "J'en ai marre" sur Visionjeunes.com

Retrouvez le poème de Mamadou Lamarana Diallo  "J’en ai marre", premier prix de poésie dans la catégorie Ebola, sur le site de vision jeunes

11/05/2015

sur KM3 "EBOLA" 3° prix du concours de poésie 2015

Courez lire le n° 19 (Mai-Juin 2015) de KM3 le journal du CCFG, vous y trouverez Ebola de Joseph Siba DOPAVOGUI, 3° prix au concours de poésie sur le thème Ebola.
bonne lecture vous  trouverez aussi, dans ce numéro, le programme de toutes les activités du centre.
Merci au CCFG pour son partenariat !

20/04/2015

72 heures du livre: Présentation des nouveautés Ganndal à la Blue Zone


Les éditions Ganndal présentent leurs deux nouveautés pour la jeunesse 
Vendredi 24 Avril, à 14h à la Blue Zone de Kaloum.
  
Tachetures un recueil de nouvelles de Hakim Bah dans la collection Tinka  (35 000 GNF)
Hakim Bah
et Victimes 2 l'amour un roman de Abraham Sidibé dans la nouvelle collection pour les jeunes (Gos & Gars) (20 000 GNF)
Abraham Sidibé
  Lectures par Koleya Bangoura. Débat animé par Idrissa Camara, Dédicaces.

19/04/2015

nouveauté : Victimes 2 l'amour" de Abraham Sidibé

Titre : Victimes 2 l’amour
Auteur : Abraham SIDIBE
Collection Gos & Gars
2015. 44p. Couv. en coul.
ISBN : 978-2-35045-058-2
Prix GNF : 20 000 FG
Prix en Europe: 3,5 €


« Kastor » connaît le succès auprès des jeunes filles de la ville. Mais une seule attire réellement son attention « La Galette ». Fort de ses expériences, il tente sa chance, mais, mais, mais... les choses ne se déroulent pas toujours comme prévu...

Ce roman écrit à la première personne est une histoire d’amour racontée du point de vue du garçon. La personnalité du héros nous fait croire au départ qu’il jouera les séducteurs. De fait, le jeune homme se révèle fragile, prêt à tout pour ne pas perdre la jeune fille dont il est amoureux, jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il n’y a pas d’espoir. Mais à 18 ans, on est toujours prêt à rebondir !
C’est un roman écrit dans une langue proche de celle des jeunes.
Le point de vue du narrateur change des romans d’amour habituels. Point de vue masculin, vulnérabilité du héros, pas de happy end, mais une fin réaliste conforme à la psychologie du héros. 

L'auteur :
Abraham Sidibé est né à Kankan en 1980, il y passe sa jeunesse et termine ses études à Conakry. Opérateur culturel, il travaille dans le secteur de la communication. Passionné par la musique, il produit des groupes comme Fac Alliance ou André Flammy et crée le « Guinée Music Awards ». Il dirige une agence de communication & évènementiel.
« Victimes 2 l’amour » est son premier roman.

Le lancement du livre se fera au Palm Camayenne de Conakry mercedi 22 mars à 18h