28/05/2013

Rencontre avec Boubacar Diallo au CCFG

La prochaine rencontre d'un auteur avec ses lecteurs aura lieu le 8 juin à 10h30 au CCFG.
Boubacar DIALLO parlera de Binta la petite vendeuse et des enfants qu'on envoie sur le marché du travail en dépit de leur âge et au détriment de leur avenir.

Binta réussira-telle à s'en sortir? quelle est la responsabilité des parents dans cette histoire? et si c'était un problème de société qui nous concerne tous?

Saliou BAH à FITIMA



Plusieurs classes des écoles voisines, invitées par le centre FITIMA sont là, attentives, vibrantes et hyper réactives pour discuter avec Saliou Bah de son livre Lam l'enfant battu. Chacun a envie de raconter l'histoire qui les a passionnés.
Le plaisir semble aussi grand pour l'auteur que pour les élèves ou les maîtres qui ont avoué avoir été aussi séduits que les enfants par la lecture du livre. 




 FITIMA est un centre d'accueil pour handicapés. l'objectif est de les aider à gérer leur handicap et à s'intégrer le mieux possible dans la société. De la rééducation à la scolarisation tout est mis en oeuvre par une équipe qualifiée pour y parvenir. La fondation créée et animée par Madame Dramé a fait ses preuves depuis 10 ans au Burkina Faso. Le centre de Nongo existe depuis peu mais il y flotte cette énergie propre à relever victorieusement les défis. La bibliothèque ouverte aux enfants du quartier, les rencontres organisées avec les écoles voisines sont autant de manifestations de l'ouverture d'esprit qui règne dans la maison.

19/05/2013

Ganndal aux 20 ans du CAFED


Photo de famille pour les 20 ans du CAFED (Centre Africain de Formation à l'Edition et à la Diffusion) à Tunis. Aliou Sow, représentait les éditions Ganndal en tant qu'ancien stagiaire et ancien président de l'APNET.
Depuis 20 ans, le CAFED a formé bon nombre des éditeurs africains : des secrétaires de rédaction aux directeurs en passant par tous les aspects du métier de la maquette à la vente. La cérémonie réunissait une dizaine d'éditeurs africains ainsi que l'Administrateur de la Francophonie et ses proches collaborateurs.


16/05/2013

Abdoulaye Keita explique aux jeunes sa façon de travailler


le 11 mai 2013, Abdoulaye Keita  a rencontré un public de jeunes autour de son roman Alamako, l'enfant aux grands rêves.

Un public d'étudiants avec lequel l'auteur a décortiqué sa démarche de création:
Il a trouvé son"sujet" pendant une veillée au cours d'une formation. L'un des participants a raconté comment il avait rêvé de devenir comédien, des années durant, avant de pouvoir exercer ce métier. C'était l'idée de départ pour Abdoulaye. Ensuite il nourrit ses personnages de l'observation des jeunes et de leur comportement. Il puise dans ses souvenirs et ses expériences. 
Lorsque l'idée est claire dans son esprit, il écrit un synopsis qu'il suivra tout au long de la phase d'écriture, et lorsqu'il le modifie, comme dans un jeu de construction, il veille à ce que toutes les pièces continuent à aller ensemble.
Abdoulaye nous a confié aussi son amour pour la lecture et nous a répété que c'était essentiel d'avoir lu beaucoup pour écrire. Conseil qu'il donne régulièrement à ses élèves, puisqu'il est aussi professeur de français dans un collège.

ce rendez-vous s'inscrit dans un programme de rencontres des auteurs et de leurs lecteurs.

pluie du matin n'arrête pas le conacrika sur son chemin


Vous qui nous suivez de loin, on vous offre en cadeau notre première pluie ! pas celle des mangues, qui est plutôt légère et qu'on accueille comme une diversion au milieu de la saison sèche. Non la première vraie pluie, celle qui vide les rues et remplit les fossés, celle qui fait sauter les transfos, mais qui n'arrête pas l'activité. Celle qu'on attend pour les cultures, celle qui pourrait remplir les barrages, faire tourner les turbines, celle qui tombe à profusion sur la ville pendant plusieurs mois et qu'on ne sait pas exploiter.
...  La pluie...