16/05/2013

pluie du matin n'arrête pas le conacrika sur son chemin


Vous qui nous suivez de loin, on vous offre en cadeau notre première pluie ! pas celle des mangues, qui est plutôt légère et qu'on accueille comme une diversion au milieu de la saison sèche. Non la première vraie pluie, celle qui vide les rues et remplit les fossés, celle qui fait sauter les transfos, mais qui n'arrête pas l'activité. Celle qu'on attend pour les cultures, celle qui pourrait remplir les barrages, faire tourner les turbines, celle qui tombe à profusion sur la ville pendant plusieurs mois et qu'on ne sait pas exploiter.
...  La pluie...