01/10/2013

coup de coeur au Festival des francophonies de Limoges


Coup d'oeil au Festival des Francophonies.
Hakim Bah
Coup de coeur pour le texte  "Le cadavre dans l'oeil" de Hakim Bah dans les lectures théâtralisées du festival "L'imparfait du présent".
J'avais rencontré Hakim Bah plusieurs fois cette année et en particulier lors d'un débat organisé au Lycée français de Conakry sur Histoire et Littérature. Il m'avait impressionné par sa modestie, la maturité de sa pensée et son regard, le regard d'un jeune, sur l'histoire de la Guinée.
Le texte lu à Limoges repose sur une histoire vraie: celle d'un enfant né au camp Boiro, obligé d'assister à la pendaison de son père, le 8 novembre 1971. Une image qui restera à jamais gravée au fond de son oeil. Son écriture d'une force incroyable et d'une poésie remarquable, dans un style personnel, jamais convenu, était admirablement servie par les élèves de l'école nationale du théâtre de Bretagne. Nous étions tous bouleversés.
Merci aux Francophonies d'avoir su reconnaître le talent de ce jeune auteur Guinéen.
"Sur la pelouse suivi de Le cadavre dans loeil" est édité chez Lansman (collection Le Tarmac)