12/08/2014

Ici, 3° prix ex-aequo du concours "sur les murs, la poésie"

Ici
Ici on nous considère comme des autochtones
Puisque nous sommes les premiers venus.
Ici on nous considère comme des étrangers
Puisque nous sommes les derniers venus.
Sachons simplement que nous sommes tous issus d’une immigration.
Quittant un point A ou un point B ou encore un point C pour être ici.
Soit de l’Arabie, soit du haut Nil, soit de la Foret tropicale.
Que nous soyons Maninkas, que nous soyons Foulbhés,
Que nous soyons Forestiers, que nous soyons Sossos ou autres,
Ici doit appartenir à nous tous.
Mais ici ne peut pas nous appartenir,
Si nous nous tapons la poitrine les uns contre les autres,
Si nous faisons danser la tête les uns contre les autres,
Si nous nous lançons des paroles inutiles et enflammées,
Si nous nous faisons des actions destructrices.
Qui de nous n’est pas d’ici ? Et qui de nous a choisi d’être né ici ?
Personne.
Mais qu’est-ce qu’ici exige de nous ?
Ici, exige de nous
Son amour, sa défense, travailler pour lui pour son développement.
Ici, aucune ethnie n’est supérieure à une autre.
Et aucune ethnie ne peut chasser une autre ethnie.
Puisqu’elles sont toutes égales en droit et en devoir.
Alors plantons l’arbre de l’unité pour nous abriter sous son ombre
Et pour que chacun et chacune puissent effectivement profiter de son fruit.

Issiaga KÉBÉ

622 36 25 52 / 666 36 25 52