27/02/2018

Actes du colloque sur la littérature de jeunesse en Afrique

Le colloque sur la Littératures de jeunesse en Afrique s'est déroulé à Conakry les 22 et 23 novembre 2017, en avant première du Salon International du livre pour la jeunesse. Il était organisé par les éditions Ganndal en partenariat avec l'Association des auteurs de littérature de jeunesse. Une quinzaine de pays étaient représentés à travers leurs éditeurs, bibliothécaires, écrivains, libraires, diffuseurs... L'objectif de ce colloque était de montrer que non seulement la littérature de jeunesse africaine existe mais qu'elle est de qualité, défendue par des éditeurs exigeants et des auteurs passionnés, ainsi que le souligne Saliou Bah, présidents de l'AALJ,
"Elle suppose une connaissance de l’enfant dans sa façon de faire, dans son attachement profond à l’amitié, ses démonstrations de joies ou de colères promptes, ses bouleversantes tristesses, elle suppose une maîtrise des sujets abordés, de la variété, de la pertinence et de la clarté, une véracité des personnages, un niveau de langue selon le public... "
Mais le livre n'est plus le seul support de l'écrit. Smartphone et tablettes conquièrent le marché africain et le livre numérique peut être une des solutions au manque
de livres et à la difficulté d'accès au livre : Questions aux éditeurs qui se lancent timidement dans cette aventure, réponses concrètes sur les ressources en lignes pour les lecteurs. Un champ qui n'est pas vierge mais reste encore à explorer.
Enfin la dernière question concernait la médiation autour du livre : celle des bibliothécaires, celle des libraires. Comment jouent-ils leur rôle en Guinée et plus largement en Afrique ? La table ronde entre éditeurs et libraires souligne bien la complexité des problèmes posés par la chaîne du livre.

Les Actes du colloque sur la Littérature de jeunesse en Afrique sont disponibles en ligne
Vous y trouverez les contributions de Viviana Quiñones, Kidi Bebey, Agnès Gyr-Ukunda, Béatrice Lalinon Gbado, sur la richesse et les exigences de la littérature de jeunesse
Viviana Quiñones (BNF-CNLJ)
 fait vivre l'exposition
"Le livre de jeunesse, un art africain".
Yann Giraud, Paulin Assem, Malam Bako, Pierrick Chabi, Matthieu Joulin, Sarah Ceriani, Alpha Oumar Diallo sur l'édition numérique et les opportunités qu'elle offre,
surtout quand les bibliothèques peuvent passer à l'heure du numérique cependant que Laurence Hugues et Marie Michèle Razafintsalama, posent le problème des dons de livres et la fausse réponse qu'ils apportent au manque de livres en Afrique alors que nombre de bibliothèques se débattent pour avoir des livres qui répondent aux besoins de leurs lecteurs. Enfin une table ronde réunissant  libraires et éditeurs de différents pays africains soulève les problèmes de la circulation des livres. Mais sans prétendre résoudre tous les problèmes, des institutions comme IBBY ou l'IFLA peuvent apporter une aide efficace à tous les acteurs de la chaîne du livre.

Un bon texte de littérature de jeunesse peut être lu par tout le monde : les adultes et les enfants... (Saliou Bah, auteur, Président de l'AALJ)