30/11/2015

Maimouna Koné à Conakry

Après avoir rencontré les élèves de plusieurs lycées de Conakry (Sainte Marie, La Pépinière BIKAZ, Chateaubriand, Hadja Habibatou Tounkara) Maimouna Koné a terminé son périple avec le Club littéraire du CCFG.
Quand peut-on dire qu'un roman est réussi? quand il captive l'attention des lecteurs? quand il suscite des questions intelligentes? quand il peut être récupéré aussi bien par le professeur de français qui attirera l'attention sur l'oxymore du titre (un élève nous a tous sidérés en reconnaissant la figure de style) et tout ce qu'il révélait sur l'histoire, ou par le professeur de philo qui  montre à quel point le sujet rejoint le thème de son cours sur le fondement de la société. Ou quand un chef d'établissement encourage tous les élèves à acheter le livre qui parle d'un sujet si proche de leur vie. Alors le livre de Maimouna Koné est un vrai chef d'oeuvre !!!
Maimouna a séduit les jeunes et les moins jeunes en parlant  de  "Gos&Gars", cette collection dont l'ambition est de donner le goût de la lecture aux adolescents, mais pas seulement. A travers les thèmes de la collection, il s'agit aussi de parler des problèmes auxquels peuvent être confrontés certain ados. Comme le soulignait le prof de philo : ce livre est essentiel pour mon cours parce qu'il montre à quel point l'amour est important dans l'équilibre de la famille, première cellule sociale.  Telle autre a souligné que contrairement à ce qu'on pense souvent en Guinée, où l'on considère l'argent comme essentiel au bonheur, ce livre montrait que l'amour des parents était primordial. D'autres enfin on rappelé que si les jeunes pouvaient se reconnaître ou se rêver à travers les personnage du livre, les parents devraient bien lire ces livres, eux  aussi, pour mieux comprendre leurs enfants.
Il n'y a pas que l'amour des parents dans ce livre, on voit aussi l'importance de l'amitié et les premiers frémissements de l'amour....
Mais au delà du contenu tout le monde a voulu savoir les secrets de Maimouna.
- Est ce un roman autobiographique?
- Où puisez vous votre imagination?
- Combien de temps avez vous mis pour écrire ce livre?
 et inlassablement Maimouna a répondu
- Elle puise ses idées dans sa vie, dans l'observation du monde qui l'entoure mais non, ce n'est pas un roman autobiographique.
- Non, elle n'a pas de difficultés à trouver des idées et agencer ses histoires, "J'ai la plume facile" et j'écris depuis la 6°. Le cours de français que je préférais était celui où le professeur nous donnait un texte qu'il fallait compléter. Là je laissais partir mon imagination, et j'écrivais, j'écrivais, j'écrivais"... ou encore, "Quand on écrit, il faut savoir se mettre dans la peau des personnages. j'observe beaucoup les adolescents...." même si l'histoire est totalement inventée, elle doit paraître vraie. je suis sure qu'il y a une Sarah quelque part dans le monde qui vit cette histoire"
- Pour écrire ce livre la construction de l'histoire a été très rapide, peut être 2 semaines, mais après pour fignoler, pour que ce soit parfait il a fallu du temps. La résidence d'écriture avec Kidi Bebey et Marie Paule nous a beaucoup aidés. Le site était merveilleux et la beauté du cadre m'inspirait.  Là bas c'était facile, on était choyés. Mais après quand il a fallu développer nos scénario, c'est là qu'a commencé le vrai travail. Pour moi, il a fallu 2 ans pour passer du manuscrit au texte définitif prêt à être édité.
J'ai toujours écrit facilement, mais la résidence a donné un sens à mon écriture".
Quel plus beau cadeau pouvait-elle nous faire?